La plus grande transparence devrait entourer les "résultats" des boites grises.
En pratique, c'est faux.
Au centre national de traitement qui centralise les infractions, silence radio.
Au ministère de l'intérieur, aucune opposition mais on se déclare incompétent, le comble! et on vous renvoie vers le ministère de la justice, ou vers la sécurité routière, qui botte en touche et refile le "bébé" à la DPICA ( direction du projet inter-ministériel du contrôle automatisé,celle-ci s'est déchargée aussi sec sur les préfets sous couvert de décentralisation. Sur les cent préfectures contactées, la majorité ont fait preuve d'ouverture, mais 34 préfets ont catégoriquement refusé de nous répondre. Auraient-ils donc des choses à cacher? Quoi qu'il en soit, voici la liste des départements que gèrent ces cachottiers:
01:AIN  02: AISNE  04:ALPES DE HAUTE PROVENCE  05:HAUTES ALPES  13: BOUCHES DU RHONE  17: CHARENTE MARITIME  22: COTES D'ARMOR  24:  DORDOGNE  25: DOUBS  26: DROME  28: EURE ET LOIR  35: ILLE ET VILAINE  38: ISERE  40: LANDES  42: LOIRE  44 : LOIRE ATLANTIQUE  46 : LOT  48: LOZERE
49 :MAINE ET LOIRE  52 : HAUTE SEINE  53: MAYENNE  55 : MEUSE  64: PYRENEES ATLANTIQUES  67: BAS RHIN  68: HAUT RHIN  77: SEINE ET MARNE  79: DEUX SEVRES  82: TARN ET GARONNE  83: VAR  91: ESSONNE  93: SEINE SAINT DENIS
94 : VAL DE MARNE  971: GUADELOUPE  972: MARTINIQUE

enquête Auto plus de Février 2007