43% des conducteurs flashés échappent à l'amende
Crédit Photo : TF1-LCI

TF1-LCI

Selon la Sécurité routière, seulement 56,8% des infractions constatées ont donné lieu en 2006 à l'envoi d'une contravention.

14% des infractions relevées concernent des véhicules étrangers, qui ne sont pas poursuivis.

- le 17/01/2007 - 21h19

La Sécurité routière minimise l'annonce d'Auto Plus, mais le chiffre reste significatif. Selon le gouvernement, plus de 43% des automobilistes flashés par les radars automatiques ont échappé en 2006 à un PV. Seulement 56,8% des infractions constatées ont donné lieu à l'envoi d'une contravention.

Parmi ceux qui sont passés à travers les mailles du filet, la sécurité routière souligne que 14% des infractions relevées concernent des véhicules étrangers. A part les automobilistes allemands et luxembourgeois, pays avec lequel un accord a été conclu, les poursuites sont impossibles pour les contrevenants étrangers.

Vandalisme sur les radars en diminution

Auto Plus, dans son édition de mardi, titre que plus de 60% des automobilistes échappent aux PV générés par les radars. S'appuyant sur des chiffres 2005, l'hebdomadaire indique qu'"un flash sur deux n'a même pas abouti à l'émission d'un PV" et que "parmi les contraventions dressées, environ 15% n'ont pas été payées". Sur les raisons de ces déchets, le journal note des radars hors-service, des images non exploitables et des adresses erronées.

En 2006, avec 770 radars fixes et 330 mobiles installés - il y en a 1250 aujourd'hui - 6.398.751 avis de contravention ont été envoyés, a indiqué la Sécurité routière, en soulignant que 80% des contrevenants se sont acquittés de leur amende dans les 45 jours. Le vandalisme sur les radars a été en diminution en 2006 alors qu'il y avait plus de machines en activité : 12%, contre environ 20% les années précédentes.

Dominique Perben dit "bravo" aux radars

"Je ne veux pas rentrer dans un débat technique par rapport au nombre de photos qui sont faites et aux PV qui s'en suivent. La question n'est pas là. Ce qui m'intéresse, c'est que par rapport à 2001, on a 100.000 familles qui n'ont pas connu le malheur grâce à la baisse des accidents et 10.000 personnes qui n'ont pas été tuées", a déclaré mercredi Dominique Perben. Le ministre a également mis en avant des "changements de comportements": "il y a quelques années, il y avait 35% des conducteurs qui dépassaient les limites de vitesse et aujourd'hui ce n'est plus que 10%". "Des vies sauvées, du malheur en moins, c'est cela qui est efficace. Ensuite, bien sûr, il faut toujours améliorer les techniques mais le résultat parle pour lui-même", a-t-il affirmé.

D'après agence